EXPOSITION TOUTÂNKHAMON



Avec Jean-Pierre Pätznick  


Le 4 novembre 1922, l’archéologue britannique Howard Carter fait une découverte extraordinaire dans la Vallée des Rois : le tombeau de Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIème dynastie égyptienne, au XIVème siècle avant JC. “Lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre, des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or.” Howard Carter
Dans le cadre du centenaire de cette découverte, l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon présentée par le Ministère des Antiquités égyptiennes est accueillie pour une ultime tournée dans les plus grandes capitales internationales avant de s’installer définitivement au Grand Musée égyptien, actuellement en construction au Caire sur le plateau de Gizeh.
Présentée à la Grande Halle de la Villette, cette exposition immersive dévoile pour son escale parisienne plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte. Au-delà de la découverte d’un formidable trésor, l’exposition propose d’entrer comme Howard Carter là où personne n’avait pénétré depuis 3300 ans, et de découvrir comme lui, dans le noir et à la bougie, l’un des vestiges les plus impressionnants de cette civilisation immémorielle.
Terra Nobilis vous propose de compléter la découverte des trésors de l’Egypte ancienne par la visite des collections égyptiennes du Musée du Louvre, une occasion unique d’admirer ces témoignages d’une civilisation fascinante ! 

Séjour du 06 au 07 septembre 2019
au départ de Montpellier

TÉLÉCHARGER OU IMPRIMER

LE PROGRAMME 

PROGRAMME DÉTAILLÉ

1er JOUR - TOUTÂNKHAMON, LE TRÉSOR DU PHARAON 

Rendez-vous dans la matinée depuis votre ville de départ pour un trajet en train jusque Paris. Vous serez accueillis par votre conférencier avant de vous installer à l’hôtel.

Déjeuner libre.

Vous gagnerez dans l’après-midi la Grande Halle de la Villette pour une visite guidée par votre conférencier de l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon. Pensée pour présenter les trésors du roi, l’exposition se veut également immersive et propose au visiteur de vivre l’expérience de la découverte du tombeau. Le parcours débute par la projection sur un écran à 180° d’un film qui transporte les visiteurs dans la Vallée des Rois au début des années 1920 pour revivre les fouilles poursuivies avec obstination par Howard Carter pendant sept ans, à la recherche du tombeau de Toutânkhamon. La scénographie propose ensuite aux visiteurs de remonter le temps vers le XIVème siècle avant notre ère, époque de la XVIIIème dynastie égyptienne sur 1 500 m² et neuf salles à parcourir. Des scènes de reconstitution évoquent la vie et la mort de Toutânkhamon, ainsi que les préparatifs de son voyage vers l’au-delà. Parmi les 5400 pièces découvertes par Howard Carter, 150 sont présentées à la Villette, dont 60 sortent d’Egypte pour la première fois. Des gants aux sandales, des cannes et aux arcs de chasse, l'exposition montre des objets intimes ayant servi au jeune pharaon, qu'il a emmenés dans sa tombe. Au fil de visite, vous découvrirez des pièces remarquables, telles que la statue en bois doré de Toutânkhamon portée par la panthère noire, Mafdet, ou la statue à l’effigie du roi montant la garde, statue de 1.90 m en bois et or, spectaculaire statue de Ka à taille réelle et à l’effigie de Toutânkhamon marquant son passage de la nuit noire de l’au-delà à sa renaissance à l’aube, qui quitte l’Égypte pour la première fois. Offrant un aperçu unique de la vie du couple royal, vous pourrez admirer un coffre-chapelle, Naos, de bois, couvert d’une feuille d’or épaisse ainsi que de verrous d’argent, portant un décor mettant en scène l’intimité du couple royal formé par Toutânkhamon et son épouse : sont également exposés des chefs-d’œuvre d’orfèvrerie d’une finesse étonnante, témoins du savoir-faire des artisans égyptiens, un pectoral royal en or incrusté de scarabées en lapis, ou le pectoral de en or incrustations de verre représentant l’oiseau Ba. Vous remarquerez cette figurine prosternée et chaîne en or représentant un roi accroupi dont les traits du visage, le costume et les sceptres sont extrêmement détaillés, ce qui atteste de l’habileté des artisans à travailler à si petite échelle.

Retour à l’hôtel en fin de journée, dîner libre et nuit à Paris. 

2ème JOUR – LES COLLECTIONS ÉGYPTIENNES DU MUSÉE DU LOUVRE

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de gagner le musée du Louvre pour une visite des collections égyptiennes. Vous y découvrirez les vestiges des civilisations qui se sont succédé sur les bords du Nil, depuis la fin de la Préhistoire (vers 4 000 ans avant notre ère) jusqu'à l'époque chrétienne (à partir du IVème siècle apr. J.-C). Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la création d'un département d'Antiquités égyptiennes au Louvre n'est pas la conséquence directe de l'expédition de Bonaparte en Égypte entre 1798 et 1801, puisque les Antiquités recueillies alors par les savants sont saisies par les Anglais comme butin de guerre, et parmi elles, la célèbre Pierre de Rosette aujourd'hui conservée à Londres. Un petit nombre d'œuvres rapportées à titre privé n’entrent au Louvre que bien plus tard. Cependant, la publication du livre de souvenirs de Vivant Denon en 1802, Voyage dans la Haute et la Basse Égypte, et des volumes de la Description de l'Égypte par les membres scientifiques de l'expédition entre 1810 et 1830, fait naître l'intérêt pour l'Égypte ancienne au cours du premier quart du XIXème siècle, plus profondément que le goût superficiel qui s'était manifesté dans le mobilier à partir de la fin du règne de Louis XVI. Jean-François Champollion, né avec le siècle, grandit dans cette atmosphère. Aujourd’hui connu pour avoir résolut l'énigme de l'écriture et de la langue pharaoniques en 1822, il est féru de civilisation égyptienne et travaille à l'installation du musée de Turin. Convaincu de l’importance d’étudier et de présenter cette civilisation extraordinaire, il persuade le roi de France Charles X d'acheter trois des grandes collections en vente à ce moment en Europe (Durand, Salt et Drovetti), puis est nommé conservateur d'un nouveau département au Louvre, inauguré le 15 décembre 1827.
"Je jouis d'avance du plaisir que j'aurai à vous montrer cette suite si intéressante de monuments qui remettent, pour ainsi dire, sous les yeux, le culte, la croyance et la vie publique et privée d'un grand peuple tout entier". En 1827, Champollion résume ainsi sa vision du musée, pétrie de l'esprit encyclopédique, l'art n'étant qu'un des aspects de la collection : les inscriptions sur pierre ou sur papyrus, les objets du quotidien, les témoignages des croyances sont ainsi envisagés sous un angle historique ou ethnologique.
La collection, régulièrement enrichie, prend une ampleur considérable lorsque Mariette, devenu le premier directeur des Antiquités de l'Egypte, en mission pour le Louvre, découvre le Sérapéum de Saqqara. S'ouvre pour les musées occidentaux l'ère des partages de fouilles, conséquences des recherches archéologiques menées par des scientifiques, sur des concessions attribuées par le gouvernement égyptien : fouilles d'Abou Roach, d'Assiout, de Baouît, de Médamoud, de Tôd et de Deir el-Médineh. C’est en 1997, à l’occasion de la réalisation du Grand Louvre, que la scénographie actuelle est crée. Les salles se répartissent sur deux niveaux : une présentation thématique centrée sur les principaux aspects de la civilisation occupe le rez-de-chaussée, dans les salles 1 à 19, avec les salles du temple et des sarcophages, alors qu’une approche chronologique est proposée au premier étage (salle 20 à 30), qui met en valeur les séquences historiques et l'évolution de l'art.
Avec la visite du Département des Antiquités Égyptiennes du Louvre, c’est une des plus belles collections au monde qui nous est proposée, celle de cette vénérable civilisation qui fleurit sur les rives du Nil, il y a plus de 6000 ans déjà, et dont les 3000 ans d’histoire et de culture appartiennent à tout jamais au patrimoine mondial de l’Humanité. Émaillé des aspects de la vie quotidienne, ce périple vous conduira de l’Égypte prédynastique à l’Empire romain et l’époque copte, de l’aurore au crépuscule de cette vénérable civilisation. Vous ne manquerez pas d’admirer la magnifique Stèle du Roi Serpent. Datée de la Ire dynastie (3100-2900 av. J.-C.), elle est d’une telle facture que l’on croirait l’animal vivant, prêt à bondir et mordre l’impie qui oserait profaner le sépulcre royal. Vous vous arrêterez ensuite devant le Scribe accroupi, datant de l’Ancien Empire, l’époque de la construction des Pyramides (2700-2200 av. J.-C.). Le regard figé dans l’éternité, il est assis aux pieds de son maître, il écoute, attend, écrit ce qui lui est dicté. Calme, serein, il émane de lui une infinie conscience de son devoir. Poursuivant plus avant cette remontée du temps, stèles et statuaire, notamment celle de la Stèle familiale de Senpou, vous permettront de mieux ressentir l’énorme engouement que suscita le culte d’Osiris dans les pratiques et les croyances religieuses au Moyen Empire (2050-1780 av. J.-C.), une des plus riches périodes de la civilisation pharaonique. En abordant la période du Nouvel Empire (1580 – 1080 av. J.-C.), ce sont des pharaons solaires tels que Thoutmôsis III – le Napoléon égyptien -, Amenophis III – le Roi soleil -, Akhenaton – le Roi Réformateur – ou Ramsès II – le Roi éternel – sans oublier une des premières femmes pharaons Maâtkarê Hatschepsout de l’Histoire, immortalisée par son magnifique temple en terrasses à Deir el-Bahari en face de Louxor ou encore Nefertiti – La Belle est venue -, l’incomparable compagne d’Akhenaton, qui seront au cœur de notre attention. Une période d’une richesse inouïe, où l’Égypte était au centre du monde avec une zone d’influence s’étendant du nord de la Syrie à la 4ème Cataracte du Nil au Soudan. Vous y admirerez des chefs-d’œuvre de l’Art tels que la Tête d’Aménophis III, un Torse de femme ou le Relief du général Imeneminet. Continuant cette remontée du cours des âges, traversant les schismes politiques et religieux de la XXIèmedynastie, les règnes des pharaons libyens et nubiens sur l’Égypte des XXIIème et XXVème dynasties, la Renaissance saïte de la XXVIème dynastie, les défaites, les ingérences étrangères (assyrienne, perse, gréco-macédonienne) des XXVIIème à la XXXe dynasties, le règne des Ptolémées (fin IVème s. – Ier s. av. J.-C.), la venue des légions romaines et la fermeture des temples égyptiens au Ve s. de n. ère, nous terminerons notre visite par la période copte des Chrétiens d’Égypte (IVème s. – XIIème s. de notre ère) qui représentent aujourd’hui entre 10-15 % de la population égyptienne.

Déjeuner libre.

Le début d’après-midi sera consacré à la suite de la visite des collections égyptiennes du Louvre. Vous regagnerez en milieu d’après-midi votre gare de départ pour un trajet en train vers votre ville d’origine.

Notes importantes :
Le programme peut être soumis à des impondérables techniques indépendants de notre volonté et nécessitant des modifications dans le choix ou l’ordre des visites. Vous serez alors prévenu par courrier avant le départ du voyage.

LES TARIFS

DÉPART DE MONTPELLIER
Tarif préférentiel : 450 €
Tarif normal : 495 €

Tarif préférentiel jusqu'au :
13/07/2019

Suppl. chambre indiv. : 95 €

VOTRE CONFÉRENCIER

Docteur en égyptologie de l’Université de Heidelberg (Allemagne), Jean-Pierre Pätznick est Chercheur et Membre associé du Laboratoire de recherche « Mondes pharaoniques » au CNRS. Sa grande expérience de terrain (à Éléphantine, Assouan, Tell el-Amarna ou Minieh) l’a confirmé dans sa connaissance des origines de l’Égypte pharaonique et des premières dynasties.

LES PLUS BELLES VISITES

  • la visite de l’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon 
  • la visite des collections égyptiennes du Musée du Louvre.

VOUS APPRÉCIEREZ

  • un hôtel situé au centre de Paris
  • un trajet direct depuis Montpellier
  • l’accompagnement de votre conférencier.

VOTRE HÔTEL
(ou sim.)

Hotel Choiseul Opéra
1, rue Daunou
75002 Paris
Tél. : +33 1 42 61 70 41

VOTRE TRAJET

ALLER 

LE 06/09/2019

DÉPART DE MONTPELLIER
Départ de la gare de Montpellier à 9h22, arrivée à Paris, Gare de Lyon à 12h45.

Les horaires des transports sont donnés à titre indicatif et sous réserve de modification.

RETOUR

LE 07/09/2019

RETOUR À MONTPELLIER
Départ de Paris, Gare de Lyon à 20h15, arrivée à Montpellier à 23h41.

Les horaires des transports sont donnés à titre indicatif et sous réserve de modification.

TARIFS ET CONDITIONS

LES TARIFS

DÉPART DE MONTPELLIER
Tarif préférentiel : 450 €
Tarif normal : 495 €

Tarif préférentiel jusqu'au :
13/07/2019

Suppl. chambre indiv. : 95 €

CONDITIONS

Tarif calculé sur la base de 15 participants. Notre tarif est garanti pour un groupe à partir de 10 personnes. Pour un groupe de 6 à 9 personnes, un supplément de 55 € sera demandé pour assurer le départ du voyage. Nous nous réservons toutefois le droit d'annuler le voyage si un nombre minimum de 10 participants n'était pas atteint ; dans ce cas, l'intégralité des sommes versées vous serait remboursée.

LE PRIX COMPREND

  • les trajets en train A/R depuis votre ville de départ pour Paris - Gare de Lyon en train avec la SNCF 
  • l'hébergement 1 nuit en chambre double en hôtel 3* (NL), petit-déjeuner inclus
  • l'accompagnement culturel de votre conférencier 
  • les entrées des musées et expositions mentionnés au programme 
  • les assurances assistance-rapatriement, frais médicaux et responsabilité civile

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • les repas libres, comme mentionné dans le programme 
  • les boissons 
  • les pourboires usuels 
  • les dépenses personnelles 
  • l'assurance annulation qui vous est proposée en deux versions, une version standard (2,9% du prix du voyage) et une version Sérénité, sans justificatif (à partir de 50 €) 
  • tout ce qui n'est pas mentionné dans « le prix comprend »

EXPOSITION TOUTÂNKHAMON



Avec Jean-Pierre Pätznick  

Départ 06/09/2019

Retour
07/09/2019